Combattre la mauvaise haleine ou halitose avec un gratte langue

L’halitose ou communément connue par “mauvaise haleine’’  est une affection minime de la santé buccale mais qui engendre un réel handicap social. Cet handicap qui peut avoir de graves répercutions sociales peut être limité aux maximum par des gestes simples. L’utilisation d’un gratte langue en fait parti. Cet ustensile encore méconnue est pourtant utilisé depuis de nombreuses années en médecine Indienne et Chinoise dans les gestes liés à l’hygiène bucco-dentaire.

Présent sous plusieurs formes et composition, le gratte langue à subi quelques évolutions au fil des années sans pour autant perdre sa fonction de base qui est le raclage de la langue. Racler sa langue est un geste simple à effectuer à raison d’une fois par jour au réveil afin d’éliminer les germes et bactéries qui peuvent se fixer sur la langue la nuit et être la source de mauvaise haleine.

Outre le fait de luter contre la mauvaise haleine, le gratte langue est aussi un moyen très efficace pour prévenir l’arrivée d’éventuellement infections buccales. Tout comme les gestes complémentaires du quotidien tel que l’utilisation de fil dentaire ou de bain de bouche, le gratte langue devrait avoir une place prépondérante dans votre routine quotidienne d’entretien de votre bouche.

Les causes de l’halitose (mauvaise haleine)

Avant de présenter le gratte langue, il faut avant tout expliquer les causes d’une mauvaise haleine. La bouche possède une microbiote, des micro-organismes saprophytes qui protègent la langue, les muqueuses de la bouche et les dents des germes exogènes. Cette flore intervient aussi à la dégradation des aliments coincés entre les dents avec l’aide de la salive. Au cours du sommeil, il n’y a pas de déglutition, donc pas de flux salivaire, pour cette raison la mauvaise haleine est tenace le matin, au réveil. La première recommandation pour lutter contre l’halitose est une bonne hygiène bucco-dentaire : brossage des dents réguliers et selon les règles.

Divers aliments comme l’ail et l’oignon participent à l’accentuation de l’halitose. Le café, l’alcool et le tabac, dessèchent la bouche et peuvent causer une mauvaise haleine à tout moment de la journée.

Autres affections qui peuvent causer l’halitose : les caries dentaires, les affections parodontales (déchaussement des dents,  gingivite…), les infections des sinus et des amygdales. Les diabétiques et hypertendus sont des sujets à terrain favorable pour l’halitose. La prise de certains médicaments et antibiotiques qui assèchent la bouche peuvent entrainer des odeurs désagréables.

Certaines personnes font recours à l’utilisation de bonbons ou chewing-gum mentholés pour se rafraîchir l’haleine. Ce n’est qu’une solution instantanée. Si ces derniers contiennent des sucres, ils peuvent accentuer l’halitose en provoquant une carie dentaire, qui est déjà une des causes de la mauvaise haleine.

Une solution simple : le gratte langue

Le gratte langue est un outil à usage simple. C’est une fine lame qui sert à racler la surface de la langue pour la nettoyer des bactéries. Il se présente sous forme de “U”, de triangle ou de forme ovale avec une ou deux extrémités pour le manier. Le raclage de la langue est un geste complémentaire au  brossage des dents et au fil dentaire afin d’avoir une haleine fraiche. En raclant la surface de la langue avec le gratte langue, on élimine le film de germes, origine de la mauvaise haleine.

Il y a des grattes langue en cuivre, en acier  inoxydable, en plastique et en silicone.  Chaque matière a ses avantages, le résultat est assuré ; une langue propre, une bouche saine et une fraicheur de l’haleine.

Des études ont démontré que le raclage de la langue avec un gratte langue et le brossage des dents élimine 72 % des odeurs incommodes de la bouche. Le brossage des dents seul, ne réduit que 30 % de ces odeurs. L’usage des grattes langue se fait selon des règles, sans excès afin de ne pas léser les papilles gustatives de la langue.

Quand et comment utiliser un gratte langue ?

Le nettoyage de la langue avec le gratte langue se fait une fois par jour, le matin. Après le brossage des dents, il est recommandé de racler la surface de langue. Le raclage se fait en douceur, sans trop appuyer sur la langue afin de préserver intactes  les papilles linguales.

En tirant la langue, il faut la garder aplatie pour faciliter la passage du gratte langue sur toute la surface. Le grattage se fait de l’intérieur vers l’extrémité externe de la langue. Au début, le réflexe nauséeux peut être provoqué en allant au fond de la langue. Après plusieurs utilisation, cette sensation va s’atténuer.

Le nettoyage de la langue se fait en 5 à 7 raclages, en douceur.  Bien rincer la bouche à l’eau claire après les raclages. 

Il ne faut pas oublier de bien nettoyer le gratte langue après chaque utilisation et le ranger dans un endroit sec et propre.

Pour quel gratte langue opter ?

Afin de combattre la mauvaise haleine, l’hygiène de la langue fait partie des moyens simples. L’utilisation d’un gratte langue entre dans les bonnes habitudes hygiéniques bucco-dentaires. Si les formes du gratte langue varient, ce n’est qu’une question de manipulation. En ‘’U’’, le gratte langue à deux extrémités pour le manier avec deux mains. En forme ovale, ronde ou triangulaire, il est muni d’une seule tige, une manette pour gratter avec une seule main.

Certains dentistes recommandent l’utilisation des grattes langue en acier inoxydable, vu que c’est une matière légère, facilement stérilisable et durable. Le gratte langue en cuivre présente un autre avantage ; le cuivre a des vertus antiseptiques. Sauf que c’est une matière facilement oxydable, un bon entretien après usage est nécessaire. Les grattes langue en plastique sont aussi efficaces que celui en acier et en cuivre, coûtent moins chers mais ont une durée de vie de quelques semaines.