Les origines du gratte langue : une pratique ayurvédique

L’utilisation du gratte langue remonte à des siècles dans les quatre coins du monde, c’est un rituel d’hygiène. Les grattes langues étaient en bois, en nacre, en ivoire ou en carapaces d’animaux. En médecine traditionnel chinoise et en Ayurvéda en Inde, la langue n’est pas un simple organe, il reflète l’état de santé de tout le corps, en général.

Son hygiène est plus qu’un geste de nettoyage, la langue pour les médecines traditionnelles occupe une place importante. Sa texture et sa couleur sont des vrais indicateurs. Le film qui couvre la langue est aussi révélateur en Ayurvéda et en médecine chinoise traditionnelle. De plus en plus utilisé de nos jours, le gratte langue était un outil de purification de la bouche et de tout l’organisme.

Une pratique ayurvédique

L’Ayurvéda, la médecine traditionnelle indienne donne une grande importance à l’état de la langue. Son raclage par le gratte langue faisait partie du rituel hygiénique au quotidien. En Ayurvéda  qui se base sur la purification du corps et de l’âme, le nettoyage de la langue est un geste purificateur. La bonne santé de la langue est en rapport directe avec la santé digestive et la santé d’une façon générale. En Ayurvéda, chaque partie de la langue représente un organe du corps.

Dans le traité médical ayurvédique ‘’Charaka Samhita’’, le nettoyage de la langue ‘’jihva’’ en indien, est mentionné comme rituel hygiénique. On y parle de ‘’jihava prakshalana’’ et qui veut dire nettoyage de la langue et de ‘’ jihva sodhana’’ et qui représente la purification de la langue.

En médecine ayurvédique, le nettoyage de la langue se fait par raclage grâce à un gratte langue qui ressemble beaucoup à ceux qu’on trouve sur le marché maintenant. La stimulation de la salivation en médecine ayurvédique se faisait aussi grâce au gatte langue, cette technique s’appelle “jihava dauti”.

Pour nettoyer la langue et purifier la bouche des impuretés, les indiens pratiquaient des bains de bouche avec des huiles végétales après le raclage de la langue. 

Un geste qui ne date pas d’hier

Pratique d’hygiène ancestrale en Chine aussi,  le raclage de la langue était d’usage courant. Comme en médecine apyrétique, la médecine chinoise traditionnelle se base sur ses diagnostiques de maladies selon l’état et la couleur de la langue. De même, en Chine antique, la langue est subdivisée en zones, chaque zone représente un organe.

Le film qui couvre la langue est un indicateur de l’état de santé des patients. Pour se purifier et guérir, le nettoyage de langue faisait partie des soins en médecine traditionnelle. Des manuscrits démontrent un ustensile curvé avec lequel les patients se nettoyaient le dos de la langue. 

Ce geste de raclage de la langue s’est perpétué au fil des siècles. Aujourd’hui les  firmes d’articles et produits dentaires offrent une large gamme de grattes langues. Les matériaux ont changé et évolué, mais l’usage reste le même. On ne parle plus de nos jours de purification de l’âme en se raclant la langue, ça semblerait bizarre.

Avantages du gratte langue

Si nos aïeux partout dans le monde utilisaient un gratte langue comme soin d’hygiène buccale, il doit bien y avoir beaucoup de raisons. Aujourd’hui le gratte langue est conseillé par les dentistes et les sociétés de santé dentaire en mettant un processus d’utilisation, d’entretien et dénotent les précautions d’emploi.  

Essentiellement le gratte langue est recommandé pour lutter contre la mauvaise haleine. C’est bien le dépôt des résidus de l’alimentation et les bactéries qui causent ces odeurs désagréables de la bouche. C’est sur la surface de la langue que ce film de putréfaction d’aliments et de micro-organismes se dépose et forme une couche fine. En se raclant la langue, on élimine ce film d’impuretés pour retrouver une meilleure haleine.

La langue est aussi l’organe du goût. Toutes les saveurs sont perçues par les papilles gustatives. Si ces papilles sont camouflées par la couches d’impuretés, l’interception sensorielle diminue et les plaisirs gustatives risquent d’être perdus. Si la langue se couvre de bactéries, toute la bouche est touchée. Les dents et la gencive sont attaquées aussi.

De façon générale, le gratte langue, avec une utilisation adéquate et selon les recommandations des spécialistes est une bonne solution. C’est un geste complémentaire pour l’hygiène bucco-dentaire.

Les différents types et modèles de grattes langues

Si les anciens gratte langues étaient en bois, en ivoire ou fabriqués de carapaces de tortues, les nouveaux modèles sont plus modernes et pratiques d’usage. Le gratte langue peut être en forme de ‘’U’’ avec deux extrémités pour le manipuler, ou en forme ovale, ronde ou triangulaire avec une seule extrémité.

Le gatte langue en vente dans les magasins ou en ligne sous différentes enseignes peut être métallique ou en plastique. La racloir peut être en cuivre ou en acier inoxydable. Ce dernier est plus conseillé, il est stérilisable avec zéro risque de corrosion.